Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Ouverture des frontières aériennes : Le Burkina Faso est prêt pour effectuer les vols passagers


communiqué actualité Infos COVID-19

La direction de l'aéroport international de Ouagadougou a présenté aux journalistes le 04 août 2020, le dispositif sanitaire mis en place pour faire face à la COVID-19 avec la reprise des vols passagers. Objectif, informer l’opinion nationale et internationale de l'effectivité et du fonctionnement du protocole sanitaire burkinabè répondant aux normes internationales et aux recommandations sanitaires contre le coronavirus.



C’est une équipe composée d’une vingtaine d’agents de santé et d’agents de sécurité que la presse nationale et internationale a trouvé à la tâche à l'aéroport international de Ouagadougou. Contrôle du port du cache nez, application systématique du gel hydroalcoolique et le strict respect de la distanciation physique, sont les mesures barrières rigoureusement appliquées aux passagers depuis le parking, au hall du départ et à l'arrivée.

En plus de ces barrières classiques édictées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Burkina Faso a mis en place depuis la reprise des vols passagers le 1er août dernier, un protocole rigoureux de contrôle pour les voyageurs qui atterrissent au pays des Hommes intègres et pour ceux qui embarquent vers l’extérieur. Aucun passager ne foule le territoire burkinabé sans son test PCR datant d'au moins de 5 jours et délivré par une structure sanitaire accréditée.

Quant aux passagers qui ne possèdent pas de test PCR, ils sont directement conduits dans un espace sanitaire de l'édifice pour être soumis à un Test de diagnostic rapide (TDR) et à un test PCR. Mais avant, le passeport du contrevenant est confisqué et il doit s’acquitter de la somme de 90 000 FCFA. 
Au départ du Burkina Faso, le test PCR est gracieusement offert aux voyageurs dans les différents centres de dépistages. 

 

Les personnes qui peuvent quitter l'aéroport sont celles disposant d’un test PCR à l’arrivée et qui remplissent les conditions de contrôle de températures et celles contrôlées négatives au TDR. Les voyageurs testés positifs sont escortés par la sécurité dans un hôtel de la place à leurs propres frais, en attendant le résultat de leur test PCR. 
Selon le Dr Salif SANKARA, Directeur général de l'offre des soins, les personnes testées positives au test PCR sont directement intégrées dans le protocole national de soins. Et le Dr SANKARA de renchérir que les passagers des vols internes ou vols domestiques ne sont pas soumis à la présentation du test PCR à destination. Seules les mesures barrières leurs sont exigées.

 

 Dans la salle d’accueil, les Hommes de médias  ont pu constater de visu la présence d’une caméra thermique et d’un robot capable de contrôler la température d’une dizaine de personnes à la fois.
Des dispositions ont été prises par les compagnies qui assurent la desserte aérienne pour stopper la propagation de la COVID-19, a indiqué Dr Salif SANKARA. 

 

Pour le Délégué aux activités aéronautiques nationales, le Dr Thomas Hyacinthe COMPAORE, au niveau de l'aéroport international de Ouagadougou et celui de Bobo-Dioulasso, l’opérationnalisation des vols passagers est effective et le Burkina Faso est prêt pour accueillir tous les vols internationaux. 
A la fin de la visite, le Dr Salif SANKARA, a exhorté tous ceux qui veulent venir au Burkina Faso à respecter scrupuleusement les procédures exigées. Il a également invité les burkinabè au respect les mesures barrières afin d'interrompre la propagation de la pandémie de la COVID-19.

 

 Le Service d'information du gouvernement

Haut de page


Partager sur :