Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Conférence de presse du gouvernement : « la CEDEAO doit tenir compte du contexte de chaque Etat et du désir de chaque peuple », Wendkouni Joël Lionel BILGO, porte-parole du gouvernement.


conférence de presse reportage actualité

Le ministre porte-parole du gouvernement et celui en charge des affaires étrangères ont animé un point de presse ce jeudi 31 mars 2022. Au menu des échanges, les questions d’actualités notamment l’interpellation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la réduction de la durée de la transition ainsi que la libération de l’ancien président du Faso, Roch Marc Christian KABORE.



A l’entame de cette conférence de presse, le porte-parole du gouvernement, Wendkouni Joël Lionel BILGO a signifié que le gouvernement prend acte de l’analyse de la situation socio-politique du Burkina Faso faite par les participants lors du sommet extraordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le 25 mars 2022, à Accra, au Ghana, ainsi que leur volonté de nommer un médiateur pour le Burkina Faso afin de parvenir à une transition réussie. 

Tout en saluant les efforts de l’institution sous-régionale dans sa volonté d’accompagner la transition au Burkina Faso, le porte-parole du gouvernement a affirmé que la plus grande préoccupation demeure la sécurisation du pays, une réponse efficace et urgente à la crise humanitaire et aux drames socio-économiques et communautaires provoqués par l’insécurité, sans oublier le renforcement de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.     

En ce qui concerne la réduction de la durée de la transition, le porte-parole a signifié que la CEDEAO doit tenir compte du contexte de chaque Etat et du désir de chaque peuple. « Le seul délai auquel nous courons, c’est celui de l’instauration de la sécurité et du bien-être des populations », a indiqué le ministre.

Par rapport à la libération de l’ancien Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, des concertations avec les différentes parties sont en cours, selon le porte-parole du gouvernement.

 

 

 

 

Le Service d'information du gouvernement

Haut de page


Partager sur :