Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Sommet mondial sur les systèmes alimentaires : deuxième concertation nationale du comité scientifique et du comité des experts et des Partenaires techniques et financiers.


reportage actualité

Le ministre en charge de l’Agriculture, Monsieur Salifou OUEDRAOGO, a procédé le 15 juillet 2021, à l’ouverture de la deuxième rencontre préparatoire des scientifiques et des experts sur le Sommet mondial sur les systèmes alimentaires, prévu se tenir en septembre prochain à New York, dans le cadre de la 76ème Assemblée Générale des Nations Unies et en prélude au pré-sommet prévu se tenir du 26 au 28 juillet 2021 à Rome.



Cette deuxième concertation qui regroupe environ une centaine de participants composé de scientifiques et d’experts nationaux vont échanger sur les dynamiques de productions, de conservation, de fortification  des aliments, allant du stockage/conservation jusqu’à l’aspect commercialisation et consommation. L’examen de cette thématique devrait permettre à l’ensemble des parties prenantes nationales du système alimentaire, d’identifier les principales contraintes et faiblesses ainsi que les actions stratégiques opérationnelles pour un développement optimal des différents maillons des systèmes alimentaires au Burkina Faso.

Le thème central a été décomposé en sept sous-thèmes. Des groupes de travail ont été formés et chaque groupe a travaillé sur un sous thème. Un document qui mentionne les points des accords et de divergences, sera élaboré à l’issue des concertations pour permettre au Premier ministre de le présenter lors du sommet.

Le Sommet sur les systèmes alimentaires durables a été initié par le Secrétaire Général des Nations Unies et s’inscrit dans la vision de la décennie d’action appelant à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). Il est question d’identifier les meilleures alternatives  qui permettent de définir l’orientation future et d’accélérer l’action pour les systèmes alimentaires durables.

Il est placé sous le thème : « Les dynamiques de productions, de diversification, de transformation, de fortification/enrichissement, de conservation/stockage et commercialisation garantissent une qualité nutritionnelle et sanitaire des aliments au profit des populations ».

La première concertation nationale faut-il le rappeler s’est tenue en juin dernier à Ouagadougou et a permis de dégager des orientations politiques et/ou stratégiques pour une production durable et une consommation d’aliments diversifiés, sains et nutritifs, accessibles à toutes les couches de la population burkinabè.

Service d'information du gouvernement

Haut de page


Partager sur :