Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Le CFPI-B : une école au service du développement industriel


reportage actualité

Le Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso (CFPI-B), est un complexe moderne de formation professionnelle qui a pour mission première de développer une expertise qualifiée suffisante, dans les métiers de l’industrie susceptibles de valoriser le potentiel économique au niveau national.

 



Fonctionnel depuis 2017, ce centre à caractère unique dans son domaine de formation, est né de la volonté du gouvernement burkinabè d’offrir une formation professionnalisante aux jeunes dans le secteur de l’industrie. D’un coût initial de plus de quatre (04) milliards de francs CFA d’investissement, le Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso excelle dans 7 filières de formations que sont la mécanique de précision, la conception et réalisation de moules, l’électromécanique et automates programmables industriels, l’électronique industrielle et énergie Solaire photovoltaïque, le froid et climatisation, l’informatique et télécommunications et la maintenance industrielle.

Le centre offre trois (03) types de formations à savoir la formation initiale destinée aux jeunes apprenants, la formation continue destinée aux professionnels et la formation modulaire qualifiante de courte durée.

Après quatre (04) années d’existence, le CFPI-B peut se réjouir du fruit de son travail. Formé et installé à son propre compte, Carmel BATIONO ancien apprenant du CFPI-B, gagne aujourd’hui dignement sa vie.  « Depuis ma formation professionnelle, j’arrive à gagner ma vie. J’ai su monter ma propre couveuse d’une capacité de 300 œufs et j’ai monté mes propres entreprises », s’est-il réjoui. Ce jeune entrepreneur a une ferme de plus de 3000 têtes de poules et intervient également dans l’installation des plaques solaires, des vidéos de surveillances, etc.

Tout comme Carmel BATIONO, l’ancien apprenant du CFIP-B, Ezékiel KIOGO, formé en maintenance industrielle est installé à son propre compte et intervient dans le froid et climatisation, dans l’installation électrique et bien d’autres domaines. A l’instar de ceux-ci, ils sont nombreux ces jeunes issus du Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso qui ont créé leurs propres entreprises et emploient d’autres jeunes.

Le CFIP-B jouit d’une renommée dans le secteur industriel de la place. En effet, dans une cimenterie de Bobo-Dioulasso, Father Ibrahim SOMBIE, ancien apprenant dudit centre, a passé haut la main le test d’entretien d’embauche et a vite gravi les échelons dans cette industrie. « Pendant l’entretien, on m’a mis face à des équipements pour un test. Face à ces équipements, je n’ai pas eu de difficulté, puisqu’à la formation, nous avons eu à manipuler ces équipements. Je suis passé d’opérateur à technicien d’usine aujourd’hui », s’est-il réjoui. 

Selon le Directeur Général du CFPI-B, monsieur Bakary MILLOGO, le centre dispose d’équipements de dernière génération. « Nous avons un plateau technique suffisant à la hauteur des ambitions du centre », a-t-il soutenu. Avant d’ajouter que le centre bénéficie de l’accompagnement de la République populaire de Chine en équipements et en formation du personnel.

Avec une équipe formatrice jeune et motivée, le Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso fait rêver les apprenants. Pour le jeune apprenant Judicaël KABORE, après quatre mois de formation, il n’y a pas regret à se faire en choisissant de venir au centre. Tout comme lui, mademoiselle Adeline KANSONO est confiante quant à son avenir professionnel après sa formation.

Les défis majeurs actuels du Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso sont entre autres, la capitalisation des équipements, la diversification des offres de formations et la capacitation des formateurs, dira le Directeur Général dudit centre.

Le Service d’Information du Gouvernement

Haut de page


Partager sur :