Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Elaboration du Référentiel national de développement 2021- 2025 : Les acteurs se concertent pour mieux parfaire le contenu


reportage actualité

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, Président du Comité d’orientation et de supervision du dispositif d’élaboration du Référentiel national de développement (RND) 2021-2025 a présidé, le vendredi 2 juillet 2021, à Ouagadougou, les travaux de l’atelier national pour un examen du projet du nouveau référentiel de développement.

 



Lancé, en mars 2020, le processus d’élaboration du nouveau Référentiel national de développement (RND) a traversé plusieurs étapes. Ainsi, les avis de certaines institutions comme le Conseil économique et social  (CES), le Conseil supérieur de la magistrature (CSM)  ont été recueillis au cours de l’élaboration du document. De même, les différentes couches socioprofessionnelles, à  savoir,  les représentants de la Société civile, les Partenaires techniques et financiers, le secteur privé, etc.,   ont, chacune,  formulé des  observations pour une dernière monture du document.  Examiné à la base par les populations à travers un forum national, le nouveau référentiel entame sa phase d’adoption en Conseil de ministres.

En effet, de l’avis  du Premier ministre,  si les politiques  publiques sont bien conduites à travers ces axes, l’objectif global fixé de « rétablir la sécurité et la paix, la cohésion sociale, le renforcement de la résilience de la nation et la transformation en  profondeur de l’économie pour générer une  croissance  forte, inclusive et durable » sera une réalité. 

Le nouveau référentiel est essentiellement axé sur les orientations que le Chef de l’Etat, Roch Marc Christian KABORE, s’est fixé lors de l’élection présidentielle de novembre 2020, a précisé le chef du gouvernement.

Le projet de document  se chiffre  autour de 19 mille milliards de F CFA. Les 60%  de cette enveloppe financière seront  soutenus par les fonds intérieurs.

A noter que les participants à cette rencontre se sont d’abord penché sur les forces et faiblesses du Plan national de développement économique et social (PNDES)  qui a couvert la période 2016-2020 afin de proposer un document à la hauteur des attentes des populations.

Service d'information du gouvernement

Haut de page


Partager sur :