Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Conférence de presse du gouvernement : la Cour des comptes rend compte


conférence de presse reportage actualité gouvernement

La Cour des comptes a animé une conférence de presse le lundi 20 décembre 2021, à la salle de presse du Service d’Information du Gouvernement. Avec à sa tête le Premier Président par intérim de l’institution supérieure de contrôle des finances publiques, monsieur Justin Jean Baptiste BOUDA, accompagné du Procureur général près la Cour des comptes, la délégation de cette institution a présenté à la presse les attributions de l’institution et le Rapport public 2020.



Contrôler, Juger, certifier et donner son avis, ce sont les actions de la Cour des comptes sur l’usage des finances publiques de toutes les structures de l’Etat burkinabè. Et pour une question de redevabilité, les premiers responsables de la Cour des comptes ont animé une conférence de presse ce lundi 20 décembre 2021 sur le Rapport public 2020.

Selon le Premier Président par intérim de cette institution, ce rapport public remis au Président du Faso le jeudi 16 décembre 2021, est subdivisé en quatre (4) parties. Elles sont catégorisées en activités juridictionnelles, en assistance au Parlement, en activités de contrôle et en dernière partie, sur les certifications et les opinions.

Au cours de l’année 2020, la Cour des comptes a rendu 10 arrêts définitifs qui ont porté sur l’apurement administratif des comptes de gestion des comptables principaux de l’Etat de 1984 à 2000, des Etablissements publics de l’Etat (EPE) de 2000 à 2008, et des Collectivités territoriales (CT) de 1963 à 2000. 2810 comptes de gestion ont été jugés, des décharges et des quitus de gestion de 478 comptables ont été faits. « C’est une des particularités de l’année 2020. », a souligné monsieur BOUDA.

Pour ce qui concerne l’assistance à l’Assemblée nationale, la Cour a réalisé l’exécution des lois de finances, exercice 2017. A ce niveau, des recommandations ont été formulées au Parlement pour corriger les insuffisances relevées, a expliqué le Premier Président par intérim de la Cour.

Selon monsieur BOUDA, les activités de contrôle de la Cour des comptes ont permis en 2020, de réaliser l’audit de performance du dispositif de déclaration d’intérêt et de patrimoine piloté par l’ASCE-LC pour les exercices 2016 à 2018, le contrôle de la gestion de la Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina (SOPAFER-B), exercices 2016-2017 et le contrôle de la gestion du Centre hospitalier régional de Tenkodogo (CHR-TNK) pour les exercices 2016 à 2019.

Également, l’institution a certifié les formulaires de déclaration de recettes minières des entités publiques dans le cadre du rapport de l’initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), exercices 2018 et 2019 et a aussi émis une opinion sur le programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA).

Le Premier Président par intérim de la Cour des comptes s’est réjoui des résultats atteints dans leurs missions de contrôles et de certifications. « La Cour note globalement des efforts dans la gestion des finances publiques ». Avant d’ajouter que des recommandations ont été faites pour pallier les insuffisances constatées.


Partager sur :