Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Examens scolaires session 2021 : le ministre OUARO donne le top de départ


reportage actualité

Le mardi 22 juin 2021, le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas OUARO, a procédé au lancement officiel des examens scolaires session 2021, au Groupe Scolaire Saint Viateur de Ouagadougou. Le top de départ a été donné ce matin pour les épreuves écrites et orales du Certificat d’études primaires (CEP), du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) et du Brevet d’études professionnelles (BEP).



Les élèves du primaire et du secondaire ont pris d’assaut les centres d’examens, très tôt ce matin du mardi 22 juin 2021 à la conquête de leurs parchemins de fins de cycles. Pour cette session 2021, les premiers responsables de l’Education nationale, ont choisi de marquer leur soutien aux candidats en effectuant le déplacement au Groupe Scolaire Saint Viateur de Ouagadougou pour le lancement officiel des examens. 

Selon le ministre en charge de l'Éducation nationale, le gouvernement a pris les dispositions nécessaires pour que les examens se déroulent dans de bonnes conditions. En effet, pour l'organisation des examens scolaires de cette session 2021, l’Etat a alloué un budget total de 16 milliards de francs CFA, a indiqué le ministre OUARO.

Des innovations sont également apportées à l’organisation de ces examens scolaires. Un nouveau logiciel dénommé Système intégré de gestion des examens et concours, (SIGEC) est déployé sur 4 sites pilotes que sont les régions du Centre, de la Boucle du Mouhoun, du Centre Nord, et des Cascades.  << Cette nouvelle application prend en compte tout le processus allant des inscriptions jusqu’à la délivrance des diplômes>>, a indiqué le ministre Stanislas OUARO.

Les candidats, élèves déplacés internes ne sont pas mis en marge. En a croire au ministre, tout est mis en œuvre pour que les candidats composent dans les localités où ils ont été déplacés. Avant de poursuivre que cette catégorie d’élèves participe aux examens dans les mêmes conditions que les autres candidats. <<Pour des raisons de sécurité, il y’a des centres d'examens qui ont été délocalisés. Nous travaillons en tandem avec les Forces de Défense et de Sécurité (FDS)>>, a-t-il précisé.

Au Certificat d'Études Primaires (CEP), le total des candidats de la session 2021 est de 450 502 dont 54% de filles et répartis dans 1 925 centres.  Le taux d’accroissement des candidats est 02,15% comparativement à la session 2020.

Pour la session 2021, le nombre de candidats est de 17 770 pour l'Enseignement techniques et professionnels (EFTP). 10 762 sont candidats au BEP et 7 008 au CAP, tous répartis dans 47 centres de composition.

La première épreuve du CEP a été la rédaction et a porté sur le civisme dans les établissements. Elle est intitulée :<< Vous avez assisté à la montée du drapeau>>, racontez.

Pour les candidats du BEPC, l'épreuve de dictée a porté sur <<la poste coloniale>>. Un texte issu d'un ouvrage dont l'auteur est monsieur BABA Hama, ancien ministre de la Culture du Burkina Faso.

Le Service d’Information du Gouvernement

Haut de page


Partager sur :