Service d'Information du Gouvernement
Service d'Information du Gouvernement du Burkina Faso
armoiri
Aller au contenu principal

Cadre de concertation SIG-DCPM : Une rencontre bénéfique pour la promotion de la communication gouvernementale


reportage actualité

La Coordonnatrice du Service d’Information du gouvernement (SIG), madame Mafarma SANOGO, a présidé, le jeudi 17 Juin 2021, à Ouagadougou, la 2e rencontre de concertation du SIG avec les Directeurs de la communication de la presse ministérielle (DCPM). A l’issue de la rencontre (SIG-DCPM), les participants se sont dits satisfaits des échanges.



Au cours de cette 2e rencontre trimestrielle entre le Service d’Information du Gouvernement (SIG) et les Directeurs de la communication de la presse ministérielle (DCPM), les différents acteurs ont passé en revue les actions menées ensemble pour promouvoir l’action gouvernementale. La rencontre a également permis de soulever des volets importants et de faire le suivi de l’atelier organisé à Bobo-Dioulasso, en avril 2021,  afin de  voir ensemble les différents mécanismes de la communication gouvernementale et présidentielle active et proactive.

Cette rencontre a par ailleurs été une occasion de revoir  les conclusions et recommandations qui ont été formulées à Bobo-Dioulasso, et essayer d’évaluer leur mise en œuvre. Pour la coordonnatrice du SIG, madame Mafarma SANOGO, cet accompagnement du ministère de la Communication a été d’un grand intérêt pour tous les acteurs. « Nous avons souhaité que  le ministre continue en matière de renforcement des capacités au niveau des DCPM et aussi  du SIG, qui se présente aujourd’hui comme une faîtière de cette discipline ».

« Le cadre de concertation SIG – DCPM est un cadre de rencontre trimestrielle qui permet de nous assoir et d’évaluer notre collaboration dans le cadre de la gestion de la communication  gouvernementale », a-t-elle indiqué.   

En plus de l’ordre du jour, l’harmonisation de la Charte graphique a été abordée au cours de cette rencontre. Les préoccupations suivantes ont étés abordées :

« Comment les documents que nous produisons peuvent être reconnus  comme des documents de l’administration publique burkinabè viables et crédibles ? ». Selon la coordonnatrice, « ce sont des soucis qu’il faudra résoudre ». Pour elle, «  des démarches et réflexions sont  en cours au niveau du SIG et du privé. Pour cela, nous voulons accompagner et nous demandons à notre hiérarchie de prendre des textes pour encadrer tout ce qui est produit comme documents de l’administration publique burkinabè ». « Cela est très important de maitriser les différentes étapes pour ne pas mettre en danger les contenus, et  porter atteinte à l’image du pays », a-t-elle fait savoir.

Une matinée suffisamment riche pour la 1re responsable du SIG. Elle a  traduit ses reconnaissances à l’endroit des DCPM et de ses collaborateurs  du SIG  qui se sont mobilisés pour la réussite de  cette rencontre. « Cela témoigne de notre approche et  de notre façon d’accompagner,  et à  améliorer notre efficacité pour que la communication  gouvernementale soit efficace », a conclu madame SANOGO.

Joignant l’acte à la parole, c’est-à-dire, accompagner les DCPM dans la promotion de la communication gouvernementale, madame la coordonnatrice du SIG a procédé à une remise symbolique du kit du nouveau DCPM à madame Peggy OUEDRAOGO du ministère en charge de la Communication.

Service d’Information du Gouvernement


Partager sur :